Autenticia

Accident de la vie … Douloureux retour !

Capture d’écran 2016-03-31 à 16.14.43
Nous sommes tous potentiellement concernés par ce post. Chacun d’entre nous peut (regrettons-le)  subir un accident de la vie.
Chaque année en France, environ 11 millions de personnes subissent des accidents de la vie courante. La litanie est longue … l’objet de cet article n’étant pas de vous démoraliser, nous ne citerons que des rubriques : circulation, santé physique, voire de plus en plus santé psychologique.
Rassurons-nous toutefois ces « accidents » ne mènent pas tous, loin s’en faut, à une absence définitive.
Sous l’appellation pudique de Risques Psycho-Sociaux se dissimulent de l’abattement, de la mélancolie, de la prostration, des dépressions plus ou moins graves pouvant entraîner des arrêts de travail prolongés.
Les pathologies liées à la souffrance au travail existent et, sans en arriver au terrible Burn Out (souvent appelé ainsi par méconnaissance) il convient d’y prendre garde. Quelque soit l’attention portée, elles peuvent se déclencher.
Quelque soit le type d’accident, ouvrier ou cadre, technicien ou manager, employé ou dirigeant, personne n’est à l’abri.
Nombreuses sont les personnes concernées qui, après un arrêt de travail plus ou moins long, vont réintégrer leur entreprise … Mais dans quel état de rétablissement ?
Atteint par une pathologie lourde, ou un accident ayant failli le faire passer de vie à trépas, une fois « sorti d’affaire », qui reviendra dans le monde du travail sans une modification de ses valeurs et un regard différent sur la vie ?
Au delà du cas individuel, l’absence de longue durée a imposé un remplacement … si ce n’est pas le cas, ceci pose question sur la nécessité de ce poste dans l’organisation …
Quelque soit la réponse un constat s’impose : il y a un individu en trop dans l’entreprise …
Que faire ? Une solution, une opportunité, un nouveau projet ou un placard doré?
Elément à ne pas oublier … pendant l’absence du collaborateur l’entreprise s’est-elle arrêtée de vivre ? Evidemment NON !
L’offre, des outils, l’organigramme, des collègues ont changé ou sont apparus … L’effort d’adaptation, normal et attendu de la part d’un nouvel entrant dans l’entreprise, est paradoxalement plus important et rude pour un revenant, souvent d’ailleurs pour les raisons que nous avons vues plus haut.
Comme vous le réalisez, le retour dans l’entreprise d’un collaborateur, suite à un accident de la vie, n’est pas à prendre à la légère … Pour autant, êtes vous armés pour traiter ce qui pourrait bien être un problème plus grave que vous l’imaginez ?
Les répercussions sur la vie du service dont dépend ou que manage la personne,  peuvent être conséquentes. Au delà (suivant sa taille) c’est sur l’entreprise qu’il peut y avoir de désagréables répercussions.
Heureusement ce type de problème ne vous arrivera pas fréquemment … C’est même une situation relativement exceptionnelle (au sens étymologique) … Raison de plus pour vous faire aider (lorsqu’ils surviennent)  par des professionnels compétents et expérimentés.
Chez Autenticia, nous disposons de cette expertise et savons vous accompagner aussi pour ce type de problème.
 
Jean Michel Floch. Fondateur d’Autenticia