Autenticia

De l’Estime de Soi

Qu’est ce que l’estime de soi

L’estime de soi est une donnée fondamentale de la personnalité.

Placée au confluent de trois composantes essentielles du Soi : comportementale, cognitive et émotionnelle.

Alimentée de nos succès, elle influence notre engagement dans l’action.

Elle résulte en fait du regard que nous portons sur nous même et de l’appréciation plus ou moins bonne que nous avons de celui-ci.

L’estime de soi n’est pas figée, elle varie au gré de nos humeurs. Dépendant fortement de notre humeur de base, elle l’influence fortement en retour.

S’en suit un phénomène de spirale positive ou négative : plus je m’estime, mieux je me porte, mieux je me porte plus je m’estime.

La vitesse de la spirale descendante

La vitesse de la spirale descendante me semble encore plus rapide, que l’on atteint le bas de celle-ci. spirale e l'estime de soiCombien de situations entendues ou racontées sur la déchéance matérielle, physique et morale de telle personne arrivée au pinacle ?

Si une bonne estime de soi agit de façon positive pour la mise et le maintien en action, elle apporte une auto-évaluation plus fiable et précise et permet une stabilité émotionnelle plus forte.

 

Différentes estimes de soi ?

De la même manière qu’il y a plusieurs formes d’intelligence, on peut penser qu’il y a plusieurs formes d’estime de soi, ou tout du moins plusieurs vecteurs à celle ci parmi lesquels :

  • Aspect physique (beau/moche, gros/maigre, grand /petit … )
  • Popularité (suis je apprécié, réputé, connu/reconnu … )
  • Réussite (professionnelle, scolaire, sociale …)
  • Compétence athlétique (rapide/lent, puissant/faible, précis/maladroit … )
  • Moralité
  • Leadership et Charisme

Dans toutes les tranches de notre existence l’estime de soi a une énorme importance. Que ce soit à l’adolescence, à « l’adultité » et maturité ou dans les dernières étapes de la vie, l’estime de soi participe à l’équilibre de l’individu.

Pour autant les différents facteurs de l’estime de soi auront des poids différents selon les individus et le moment de leur existence, même si des prédominances peuvent être observées.

Pour exemple, on peut imaginer qu’une adolescente dont « l’estime de soi » repose beaucoup sur sa coquetterie deviendra une femme soucieuse de son esthétique et de son apparence et restera une personne âgée vigilante à sa présentation.

En revanche le poids du facteur « esthétique » pourra être relativisé au fil du temps. La dame, devenue âgée, sera peut-être plus sensible à son état de santé (et à ses conséquences) que la demoiselle qu’elle fût.